Pourquoi faut-il absolument regarder la série TV The 100 ? [sans spoilers]

28 février 2015

Crédit : The CW

En ce moment ce qui marche le plus chez les adolescents, ce sont les films et séries post-apocalyptique comme The Walking Dead ou encore les films dystopiques comme Hunger Games ou Divergente.

The 100 est une série télévisée américaine post-apocalyptique basée sur le roman éponyme de Kass Morgan et développée par Jason Rothenberg, diffusée sur le réseau The CW.


Après une apocalypse nucléaire causée par l'Homme lors d'une troisième Guerre Mondiale, les 318 survivants recensés se réfugient dans des stations spatiales et parviennent à y vivre et à se reproduire, atteignant le nombre de 4000. Mais 97 ans plus tard, le vaisseau mère, l'Arche, est en piteux état. Une centaine de jeunes délinquants emprisonnés au fil des années pour des crimes ou des trahisons sont choisis comme cobayes par les autorités pour redescendre sur Terre et tester les chances de survie. Dès leur arrivée, ils découvrent un nouveau monde dangereux mais fascinant ...

Crédit : The CW


J'en suis à la saison 2 et je suis complètement fan. C'est ma deuxième série préférée après Game of Thrones. D'habitude je ne suis pas très fan des séries de la chaîne The CW (Vampire Diaries, The Originals, The Flash, Arrow, Supernatural, Reign). La seule qui sort du lot c'est Supernatural mais après 10 saisons il serait temps d'arrêter car l'histoire tourne en rond !

Quand j'ai vu le trailer de The 100 en février 2014, je ne m'attendais pas à une excellente série. Encore une série pour adolescents, avec un scénario pourri, des personnages clichés et des romances à gogo ! Le spectateur va avoir droit à 100 adolescents qui font leur crise. Bref, je suis assez bon public donc j'ai regardé.

Après le visionnage de l'épisode pilot, mon avis avait changé. J'attendais avec impatience les prochains épisodes. Plus je regardais un épisode et plus j'avais envie de voir la suite. La dernière fois que j'ai ressenti cette impatience, c'était devant la saison 4 de Game of Thrones. Je suis complètement accro !

Crédit : The CW

Pourquoi faut-il absolument regarder The 100 ?

- l'histoire : c'est une série science-fiction post-apocalyptique ! Je ne vais pas dire que l'histoire est originale mais elle est bien ficelée. Il y a quelques invraisemblances dans la série, mais c'est le cas dans toutes les séries de science-fiction. Par exemple dans le trailer, il est dit que les 100 doivent se rendre dans une ancienne station militaire pour prendre des vivres qui sont là depuis un siècle ! OK on est dans le futur donc peut-être qu'il y a eu d'énormes progrès dans la conservation des aliments ! Puis les 100 trouvent une corde dans les arbres ! C'est assez étrange !
Bref même si le début n'est pas original, la suite l'est. La qualité de la série monte en crescendo.

Dans la série tout est une question de survie, et le spectateur assiste à deux histoires différentes mais complémentaires : la survie des 100 sur Terre et la survie des habitants de l'Arche. Les décisions prises par les deux groupes de survivants ont des conséquences. Font-ils le bon choix ? Le mauvais choix ?

- les personnages : Même si au début, le spectateur a droit à des personnages très clichés c'est à dire l'intello de service, le bad-boy, le séducteur, le comique, le geek, la belle gosse rebelle, le con et l'antipathique ... Au fil des épisodes - surtout à partir du quatrième - les personnages gagnent en profondeur et sortent petit à petit des clichés existants dans les séries pour ados (comme The Vampire Diaries ou Star-Crossed).
Sur Terre, les adolescents sont obligés d'être responsables et de mûrir pour pouvoir survivre. Certains sont nés pour être des leaders, d'autres sont mal-compris ou complètement dépassés par la situation donc commettent des erreurs qui sont irréparables. Beaucoup se découvrent courageux et d'autres lâches.

L'évolution des personnages n'est pas prévisible comme dans d'autres séries pour adolescents. Certains personnages évoluent dans le bon sens mais d'autres prennent un mauvais chemin. Le spectateur ne souhaite pas que certains personnages passent du côté sombre de la force ! Cependant cela est nécessaire pour survivre. J'ai peur de voir l'évolution de certains de mes personnages préférés. La frontière entre les gentils et les méchants est très mince. Tout n'est pas blanc et tout n'est pas noir !

Ensuite, il y a des personnages féminins forts ce qui est rare dans les séries de science fiction. Je suis une grande fan de science-fiction mais généralement il n'y a qu'un personnage féminin fort voire deux comme dans Stargate par exemple. Ce n'est pas le cas dans The 100, il y a vraiment une parité entre les hommes et les femmes.

- les dangers : comme vous avez pu le voir dans le trailer, les animaux ont muté à cause de la radioactivité et des Terriens ont survécu. Après l'épisode pilot, la question qu'on se pose est : "Est-ce que les Terriens survivants ont deux têtes ?". Plus sérieusement, les 100 ainsi que les survivants de l'Arche font face à de nombreux dangers. Tout le monde ne s'en sort pas indemne que ce soit physiquement ou mentalement, ce qui fait la force de cette série. Les rebondissements sont surprenants ainsi que les conséquences des différentes décisions prises par les survivants. The 100 n'est pas une série bisounours, il y a des morts, il y a des conséquences graves ... et un mince espoir !


Je vous conseille vraiment de visionner cette série car elle ne tombe pas dans les clichés qu'on peut voir dans les séries TV pour ados comme Vampire Diaries (que j'ai arrêté à la saison 5 tellement j'en avais marre !). C'est une bonne série qui tient le spectateur en haleine. Rien n'est prévisible ... jusqu'au bout on garde espoir ... des fois ça passe ou ça casse ! 
De plus cette série ne s'adresse pas seulement aux adolescents mais aussi aux jeunes adultes (j'ai 26 ans et j'adore !). 
Pour finir, la série est ambitieuse car elle sort des tabous qu'on ne voit pas souvent dans les séries télévisées (que je ne vous citerais pas pour ne pas spoiler) ...


édit du 13 mars 2015 : La saison 2 est terminé, et quel final ! Je conseille vraiment cette série. Par contre j'ai re-regardé la saison 1 en VF et même si le doublage est très bien, certains passages ont été censurés dans la version française diffusée sur SyFy.
Je trouve ça dommage de censurer certains passages violents de la série qui sont des moments très importants surtout pour voir l'évolution des personnages (je parle notamment de l'épisode 7 de la saison 1 où 3 minutes de l'épisode ont été enlevés dans la version française).
Je vous conseille donc de regarder la série en VOSTFR.


Voici le trailer de la saison 3, cette nouvelle saison arrive le 21 janvier 2016 et promet d'être explosive et meilleure que les saisons 1 et 2 réunies.


Et toi, regardes-tu cette série ?
Bises
Olivia

J'ai vu le film 50 Nuances de Grey et j'ai bien ri !

22 février 2015


J'adore les histoires d'amour que ce soit au cinéma, dans les séries télévisées ou dans les livres, mais j'aime les bonnes histoires d'amour. Celles qui sortent des clichés que nous véhiculent la société inlassablement.
Pour E.L. James, l'auteur de la trilogie 50 Nuances, l'histoire d'amour entre Anastasia Steele et Christian est romantique, sensuelle et passionnelle. 

Comme vous le savez - si vous avez l'habitude de me suivre fidèlement par ici - je n'ai pas aimé le tome 1 Cinquante Nuances de Grey et j'explique pourquoi ici. Pour faire court et ne pas me répéter d'un article à l'autre, l'écriture de l'auteur, les incohérences, le surréalisme des personnages et des situations et le fait de véhiculer des clichés aussi ridicules les uns des autres, m'ont fait détester le livre.



Tout ce phénomène Fifty Shades est étouffant, que ce soit dans la rue, dans les médias, les réseaux sociaux, et mon entourage. J'ai lu le livre pour me faire mon propre avis et j'ai longuement hésité à aller voir le film. Beaucoup m'ont conseillé de ne pas le faire car le film était pire que le livre ! Ce genre de réflexion piquait encore plus ma curiosité et finalement je me suis décidée à aller au cinéma.

Comme vous vous en doutez, je n'ai pas aimé le film. Ce film est l'exemple parfait du film romantique niais par excellence. Plus cucul la praline tu meurs !



Même si je n'ai pas aimé le film, je félicite quand même la réalisatrice, l'équipe artistique et les acteurs ! Cette adaptation cinématographique n'était pas facile à cause des nombreux défauts du livre (mauvaise écriture, irréalisme, clichés à outrance) et pourtant elle s'en sort pas trop mal. 50 Nuances de Grey ne fait pas parti du TOP 5 des pires films romantiques que j'ai vu à ce jour. 

J'ai lu dans la presse que l'auteur E.L. James était constamment sur le tournage et mettait son grain sel partout. Son droit d’intervention est du jamais vu dans le monde du cinéma car elle obtenait toujours le dernier mot. E.L. James s'est souvent pris le bec avec la réalisatrice car elle n'aimait pas sa vision artistique pour l'adaptation de son bébé livre. Même J.K. Rowling n'a pas été aussi chiante pour l’adaptation d'Harry Potter ! 
Je comprends maintenant pourquoi le film est aussi débile que le livre vu que c'est E.L. James qui était aux commandes !

Le film était très attendu ... surtout par les fans. Ces derniers étaient très exigeants (pétition pour changer les acteurs !). Cela a mis une pression de ouf sur l'équipe du film ! Je peux comprendre les nombreux refus d'acteurs pour intégrer le casting notamment Ryan Gosling qui était le favori d'E.L. James pour incarner Christian Grey. Heureusement qu'il a dit non ! Je n'aurais pas aimé le voir dans ce film.

Je trouve que Dakota Johnson et Jamie Dornan correspondent bien aux personnages décrits dans les livres. Dakota Johnson s'en sort vraiment bien. J'espère que le fait d'avoir joué dans ce film ne sera pas un obstacle dans sa carrière. Par contre Jamie Dornan n'était pas si convaincant que ça dans le rôle de Christian Grey et pourtant c'est un acteur talentueux.




Tous les aspects dérangeants du livre ont été supprimés dans le film pour que celui-ci corresponde au maximum aux critères du film romantique de base qu'on voit souvent à Hollywood. C'est à dire le film romantique bien cucul la praline qui doit faire rêver sans choquer : scènes romantiques à outrance, musiques romantiques, des expressions romantiques de la part du héros ("Tu es la seule", "Tu m'as changé" ...). 

Le pari est réussi car le film est encore plus bisounours que le livre. L'adaptation cinématographique reste quand même fidèle au roman. Certes il y a des passages du livre qui ne sont pas transposés à l'écran mais c'est compréhensible c'est le cas de toutes les adaptations cinématographiques. On n'allait pas en faire une série tout de même ! Par pitié ! Le film est très long, il dure 2h05. C'est largement suffisant !

Comme je le disais dans mon article : Mon avis sur le livre Cinquante Nuances de Grey, le livre n'est pas censé choquer la puritaine de base. Le film a été pensé dans ce sens-là. Je vais commencer par vous parler des scènes de sexe, puis des personnages et enfin des choses annexes comme la Bande Originale, la décoration, la qualité de la réalisation, la promotion du film ...



Sur 2h05 de film, il y a 20 minutes de sexe (une dizaine de mini-scènes réparties tout au long du film). Les scènes de sexe sont suggestives, esthétiques et ne durent pas longtemps (2-3 minutes maximum). Rassurez-vous, on n'a pas droit à 10 min de sexe d'affilé où on voit tout comme on n'a pu le voir dans le film La vie d'Adèle. Et je trouve ça tant mieux ! Les scènes sont suggestives, sensuelles, on voit des seins, des fesses et le haut des poils pubiens de Christian ... rien de choquant ! 20 minutes c'est largement suffisant !

Je comprends pourquoi le film a été seulement interdit au moins de 12 ans en France. Le film n'est pas érotique pour un sou. Il est qualifié de drame érotique ... non mais LOL ! Je le qualifierais plutôt de comédie romantique. Et ceux qui pensent le contraire je me demande ce qu'ils pensent en voyant Game of Thrones ou Masters of Sex ... "Oh mon Dieu du porno à 20h à la télévision !".

Je suis dans le monde de l'enseignement et quand j'ai donné cours à mes petits 6ème sur la Rome Antique, l'un d'eux m'a sorti "C'est comme dans Spartacus, la série qui passe sur W9" ... ça m'a choqué ! Le plus choquant était que le petit regardait cette série avec son père et sa mère. Je ne sais pas si vous regarder Spartacus, mais les scènes de violence et de sexe sont assez dures pour un gamin de 11 ans.

Une majorité de gamins de + de 12 ans ne seront pas choqués devant le film 50 Nuances de Grey. Les réactions seront limitées à des gloussements, des étonnements et des déceptions surtout pour les garçons de ne pas voir plus de fesses et de seins ! Peut-être du dégoût quand Christian renifle la culotte d'Anastasia ou quand il verse le vin qu'il a dans sa bouche dans celle de son amante. Pour ceux qui ont peur de voir trop de scènes sado-masochistes, c'est vraiment très soft. On a droit à 3 petits coups de martinet, 6 petites fessées et 4 petits coups de cravache. Je m'ennuyais tellement que j'ai compté ! La dernière scène sado-masochiste du film peut être dérangeante mais on ne voit pas grand chose, on entend plutôt les claquements de la ceinture et les larmes d'Anastasia. Voilà vous êtes prévenus ! 

Sérieusement les scènes sexuelles ne sont pas perverses comme les médias ont tenté de nous le faire croire. Les scènes "sexuelles" ne m'ont pas émoustillé. J'ai plus été émoustillé en regardant N'oublies jamais et pourtant on ne voit rien (pas de fesses, pas de seins). Mais la scène où les deux tourtereaux font l'amour, est juste dingue. On ressent intensément cette passion amoureuse. Devant 50 Nuances de Grey, je n'ai rien ressenti. Il n'y a pas d'alchimie entre les deux acteurs et je peux le comprendre. La relation entre Anastasia et Christian décrite dans le livre est tellement invraisemblable que la retranscrire à l'écran est difficile et la jouer encore pire. Sérieusement, la Vierge qui couche direct avec un homme qui vient de lui dire "Je ne fais pas l'amour, je baise ... brutalement" ça n'existe pas !

Dans les scènes de sexe, l'actrice joue très bien la Anastasia qui a un gémissement dès que Christian la touche. C'est aussi ridicule que dans le livre ! Par contre Jamie Dornan joue très mal le Christian excité quand il voit Anastasia nue, gémir ou se mordiller la lèvre inférieure. Lors de l'acte, il reste impassible alors que dans le livre lors de chaque coït avec sa belle, il a l'orgasme du siècle. Je n'ai pas trop compris son manque d'expression ! Pourtant Jamie Dornan est un excellent acteur, il suffit de le voir dans la série The Fall pour être bluffé par son talent.



J'ai beaucoup aimé la Anastasia Steele du film. Elle m'a beaucoup fait rire (la scène où elle est bourrée est hilarante) contrairement à celle du livre qui m'irritait chaque fois que je tournais une page. Dakota Johnson est une bonne actrice dans le film. Certes elle ne mérite pas un Oscar pour son interprétation mais chapeau tout de même car Anastasia Steele n'est pas un personnage facile à jouer.

Déjà dans le film, toutes les pensées d'Anastasia sont occultées. Grâce au ciel on nous a épargné toutes ses pensées : son combat intérieur entre sa conscience et sa déesse intérieure-nymphomane-vulgaire ou les "il est trop beau, mon dieu comme il est beau, c'est un dieu grec, c'est un chevalier, il est trop beau". Anastasia Steele fait moins lycéenne par rapport au livre. Elle évolue tout au long du film : au début elle est cruche, mal à l'aise dans son corps, fascinée, anxieuse, intimidée, perdue, gênée, très soumise également. Puis plus les minutes passent, plus on découvre une Anastasia drôle, touchante, attachante, qui s'affirme face à Christian. Je trouve que la scène où Anastasia négocie le contrat est très réussie, elle arrive en femme fatale dans sa robe fourreau. Elle est très intelligente dans cette scène car elle a conscience de l'emprise qu'elle a sur Christian.


C : "Vierge ?" A : "Je t'attendais" Sortons les violons please !
L'actrice Dakota Johnson a très bien joué la Anastasia Steele qui pense tout le temps à Christian depuis leur rencontre, qui désire ardemment Christian, qui tombe peu à peu amoureuse de lui, qui appréhende les tendances sado-maso de son amant et qui est prête à combler les moindres désirs de ce dernier pour ne pas le perdre.




Par contre le personnage de Christian Grey est vide. Comme je l'ai dit plus haut dans l'article, toutes les choses dérangeantes du livre ont été supprimés. La personnalité de Christian a été simplifiée pour ne pas choquer les spectatrices !
Dans le livre Christian Grey est décrit comme parfait physiquement : visage parfait, corps parfait, cheveux parfaits, odeur parfaite et même gros pénis. Bref on voit que le livre a été écrit par une femme en chaleur, car Christian est décrit longuement, dans ses moindres détails contrairement à Anastasia Steele.

Jamie Dornan correspond bien à la description du livre, c'est un très bel homme. Par contre niveau caractère, dans le livre Christian Grey a tous les défauts que peut détester une femme : autoritaire, insistant, possessif, jaloux, colérique, impatient, lunatique et angoissant. Dans le film ces défauts ont été remplacés ou atténués dans certaines scènes.
Les côtés harceleur, colérique et possessif de sa personnalité sont quasi-inexistants. Dans les scènes où il est censé être en colère ou jaloux, il parait juste irrité. Il n'est pas du tout lunatique et angoissant mais plutôt peu autoritaire, tendre, attentionné et souriant. En gros le spectateur n'a pas droit aux nombreux changements d'humeur du personnage. De plus lors des scènes de sexe, l'acteur est froid, il ne dégage aucune émotion. Le Christian Grey du film n'est pas celui du livre, c'est une version beaucoup plus sage.

Dans le livre, Christian Grey est un maniaque du contrôle qui veut Anastasia pour lui tout seul, rien que pour lui. Il insiste pour qu'elle signe le contrat. Il veut de l'engagement car il veut qu'Anastasia devienne sa propriété mais elle ne doit pas être amoureuse ni enceinte de lui, juste ouvrir les cuisses quand Monsieur l'exige, n'importe où, n'importe quand ! Il offre énormément de cadeaux à Anastasia. Cette dernière en a tellement marre qu'elle lui dit d'arrêter car elle a l'impression d'être une pute de luxe. Mais il n'arrête pas car il sait être très convaincant. Anastasia finit par céder. Cette partie du livre n'apparaît pas dans le film et c'est bien dommage !

Dans le film, Christian Grey devient un stéréotype du séducteur-romantique-protecteur de base qu'on voit dans toutes les comédies romantiques américaines avec un côté mystérieux qui n'a rien de charismatique. 
C'est une très mauvaise idée de la part de l'équipe du film d'avoir changé la personnalité de Christian. Et je pense que c'est pour cela que l'acteur Jamie Dornan n'est pas convaincant en Christian Grey puisqu'il ne joue pas le Christian Grey du livre, un homme torturé au regard sombre, menaçant et sexy.
Cependant en réfléchissant bien, est-il possible de retranscrire à la perfection la personnalité de M. 50 Nuances à l'écran ? Dans le roman, le personnage passe de la colère à l'envie, de la tendresse au mépris en un claquement de doigts ! Vous imaginez Jamie Dornan faire cela à l'écran toutes les 10 secondes : irritable, puis en colère, puis excité ! Non c'est tout simplement impossible ! 

Concernant les personnages secondaires, ils sont quasiment inexistants dans le film. En même temps, personne n'est venu voir ce film pour les personnages secondaires !



La Bande Originale est très bien. Lors des scènes romantiques on a droit à la chanson Love Me Like You Dou d'Ellie Goulding (les paroles résument à la perfection la relation amoureuse des deux héros) et lors des scènes dites sulfureuses, les remix de Haunted et Crazy in Love de Beyoncé. 
L'univers du livre est respecté notamment au niveau des costumes, de la décoration et des lieux. Le film est un enchaînement de belles images. L'esthétisme est parfait, grand bravo à la réalisatrice. Tout est joliment filmé dans des nuances de gris, dans des nuances de rouge lors des scènes "sulfureuses" : sexe et négociation du contrat. 
L'appartement de Christian Grey est à son image froid et mystérieux. Je vous ai dis qu'aucune scène de sexe m'avait émoustillé mais la chambre d'Anastasia Steele, oui !! Elle est tellement belle, je veux la même.



Contrairement aux adaptations d'Harry Potter qui étaient plus pour les personnes ayant lu les livres, le film 50 Nuances de Grey peut se comprendre sans avoir lu le livre. Certains pensent que non ! En 2h05 le film a parfaitement résumé le livre de 600 pages : histoire romantique niaise avec des petits obstacles pour rendre l'histoire d'amour pas trop facile. Les scènes importantes du livre sont dans le film, elles passent rapidement certes, mais l'essentiel est là, pas besoin de plus ! La preuve E.L. James a adoré le film (Tu m'étonnes, elle a tout contrôlé dans les moindres détails !).

La promotion du film a réussi grâce à une hypermédiatisation étouffante. Les extraits incessants sur Internet attisent la curiosité. Les interviews des acteurs où ils clament haut et fort que les scènes sexuelles les ont perturbés et ont été extrêmement difficiles à tourner, font penser que les spectateurs auront droit à des scènes très sulfureuses qui dépassent l'entendement (le sexe fait vendre et fera toujours vendre !). Tout ce buzz pour attirer un maximum de personnes a fonctionné car le film comptabilise plus de 2 millions d'entrées la première semaine de sortie en France. 

En terminant le livre je me suis dis "Tout ce buzz pour ça !" et tout au long du visionnage du film je ne pensais qu'à la chanson de Serge Gainsbourg Panpan cucul. C'est tellement ça ! J'ai beaucoup ri en regardant le film, plus qu'en lisant le livre. Il y a beaucoup plus d'humour que dans le roman et les scènes romantiques sont très clichées donc j'ai bien ri !

Les réactions des spectateurs étaient aussi très hilarantes. Heureusement que je ne suis pas allée voir ce film à sa sortie, je n'aurais pas supporté les méga-fans de la trilogie. Dans la salle les réactions allaient de la fille de base qui n'arrêtait pas de glousser au mec complètement dégoûté d'être là avec sa copine qui bavait dès que Jamie Dornan enlevait son haut et les couples qui s'embrassaient à chaque scène romantique !



Pour résumer ce long article en quelques lignes, je dirais que je recommande ce film à ceux qui aiment les comédies romantiques bien niaises et les fans du livre. Les autres passaient votre chemin !

50 Nuances de Grey est vendu comme le «film le plus sexy du cinéma». C'est aussi sulfureux que la blague de Toto aux toilettes. L'interdiction aux moins de 18 ans Outre-Atlantique est juste abusée ! Le film ne prend aucun risque et c'est bien dommage ! (Tout ça c'est à cause d'E.L. James la maniaque du contrôle !). Je pense que si la réalisatrice, la scénariste etc. - l'équipe artistique en gros - avaient eu plus de liberté, le film aurait pu être convaincant, moins niais et ne pas tomber dans le romantisme bas de gamme. Pauvre équipe artistique et pauvres acteurs, ils ont fait ce qu'ils ont pu ! Le film garde à peu près les mêmes clichés du livre c'est à dire la différence sociale, le sado-masochisme perçu comme une pathologie, le preux chevalier et sa demoiselle en détresse (la scène du vélo, la scène du bar tu te souviens !) ... bref la liste est longue.
Les côtés positifs du film sont le fait que l’héroïne est moins gourde que dans le roman, l'esthétisme et la bande originale.

Les images ne m'appartiennent pas. 

Voilà mon avis sur le film. 
Il est très très long mais j'avais tellement de choses à vous dire. 

Mon avis sur le livre Cinquante Nuances de Grey

18 février 2015

Personne n'est passé à côté du phénomène 50 Nuances de Grey. Il y a encore quelques jours sur Twitter j'exprimais mon avis sur ce phénomène sans avoir lu le livre et sans avoir vu le film ! 


J'en avais marre d'entendre pleins d'avis différents sur le livre, le film ... surtout dans mon entourage ! 
Face à moi j'ai deux clans : celles qui pensent que le livre narre la plus belle histoire d'amour de tous les temps et que les scènes érotiques sont magnifiques et tellement inspirantes ! Et de l'autre côté, celles qui pensent que si ce livre a "sauvé" la vie sexuelle de certaines femmes, il faut s’inquiéter ! Que c'est vraiment un livre pour les puceaux, les puritaines, les fanatiques de Disney qui rêvent au prince charmant version XXIème siècle, les personnes ayant une vie sexuelle tellement ennuyante qu'ils ont besoin de ce livre pour avoir plus d'imagination et de fantasmes au lit - c'est à dire les adeptes du missionnaire dans le noir et pas plus !

J'ai donc décidé de lire le tome 1 de la trilogie 50 Nuances et de me faire mon propre avis. Maintenant que j'ai lu le livre je peux vraiment critiquer

E.L James est une ancienne productrice de télévision, mariée et mère de deux enfants, elle vit à Londres, et est fan de Twilight. 

Son roman, Cinquante nuances de Grey, était au départ une fanfiction de Twilight, mettant en scène Bella et Edward. Puis la fanfiction a évolué en un roman ... puis deux, puis trois !

Le premier tome de la trilogie 50 Nuances est une romance érotique comportant des scènes mettant en avant certaines pratiques sexuelles impliquant la servitude, la discipline, le sadisme et le masochisme

Quatrième de couverture : Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamaisLorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets …
Je n'ai pas aimé pour plusieurs raisons que je vais vous détailler ... mais je comprends cet engouement pour les livres et le film ! 

Je n'ai pas aimé ce livre tout d'abord pour le style d'écriture. On voit que la romancière n'a pas fait des études de lettres comme son personnage féminin. Le livre est à la base une fanfiction, et je connais très bien l'univers des fanfictions car j'en rédigeais au lycée sur la franchise Stargate.

Le style est très basique et se résume à sujet, verbe, complément. L'auteur n'a jamais ouvert un dictionnaire de synonymes de sa vie, vu les nombreuses répétitions dans le livre ! Je pense que les répétitions incessantes étaient surtout là pour que le roman dépasse les 100 pages ! 

Si le livre était paru anonymement j'aurais pensé que c'était une lycéenne qu'il l'avait écrit
Tout est mal écrit ! Le pire c'est les scènes érotiques - "Il est en moi, me remplit, me pistonne à un rythme acharné." Quelle classe ! Le style d'écriture est le style fanfiction de m*rde ! Basique, basique mais du basique très mal écrit ! Le livre traîne énormément en longueur. On s'ennuie vite. 

Puis je n'ai pas aimé le manque de réalisme et les incohérences. Là par contre je vais parler en détail du livre, donc si vous ne l'avez pas lu, ne continuez pas si vous ne voulez pas être spoiler ! 


Certes ce livre est de la fiction mais un peu de réalisme ne fait pas de mal. Christian est très possessif envers Anastasia avant même qu'ils "sortent" ensemble. Le moment où Anastasia appelle Christian complètement bourrée pour lui dire qu'elle ne veut pas de son cadeau hyper cher et que Christian s'inquiète et lui demande de lui dire dans quel bar elle est, elle raccroche sans lui répondre ! ... Paf 5 minutes plus tard Christian est là à lui tenir les cheveux pendant qu'elle vomit ! Le mec est tellement riche qu'il a tracé le téléphone portable de la demoiselle mais WTF ! Et il le fait souvent car il sait où elle travaille, où elle vit et où elle va boire des cocktails quand elle est en vacances ... la description même du harcèlement. 

Après le fait que Christian ait tout le temps envie d'elle, c'est réaliste mais pas après deux séances de sexe ... dans le livre le sommeil post-coït Christian il ne connait pas, il préfère jouer du piano d'un air triste ! Humainement c'est impossible d'être au "garde-à-vous" aussi souvent ... à part s'il prend la fameuse pilule bleu !

Ensuite le développement des personnages n'est pas assez poussé et pourtant il y avait une bonne base. 


Anastasia Steele est une jeune étudiante en littérature anglaise. Elle a 21 ans et c'est une vierge qui n'a "embrassé" que deux garçons dans sa vie avant Christian. Je mets bien embrassé entre guillemets car dans le livre elle dit que son premier vrai baiser c'est avec Christian donc les deux autres doivent être des petits bisous. 

Elle n'a jamais connu le désir avant Christian. Elle est complètement perdue, très complexée par son corps, elle n'a jamais été attirée par un homme ... avant Christian. Elle lutte constamment entre sa conscience et sa déesse intérieure. Sa conscience est réfléchie et raisonnable, et sa déesse intérieure est complètement déchaînée qui ne pense qu'au sexe avec Christian. 

C'est une bonne base car une grande majorité de femme possède une sorte de déesse intérieure. Une petite voix qui nous pousse à faire des choses que la conscience ne trouve pas raisonnable ! Une petite voix qui nous pousse à nous dépasser, à ne pas être complexée, à s'ouvrir. Une petite voix qui ne connait pas la peur, ni la honte, ni la gêne. 

C'était une bonne idée mais ce n'est pas suffisamment développé, ça se limite à des réactions de lycéennes ! Anastasia aurait pu être un personnage complexe, mais non son personnage se résume à une fille qui a eu un énorme béguin pour le plus beau gosse de tous les temps et qui est obsédée par lui et qui rêve d'une histoire d'amour à l'eau de rose. Son désir est de satisfaire Christian Grey pour ne pas le perdre. Elle le trouve beau, très beau, super beau comme un dieu grec ! Elle le dit à toutes les pages, c'est très irritant ! Je n'aime pas son côté trop gourde ! 
On peut être gourde, maladroite à la Susan Mayer dans Desperate Housewives, c'est mignon et rafraîchissant mais gourde à la Anastasia Steele, ça donne des envies de meurtre !


Par contre Christian Grey est plus complexe

Déjà c'est un homme d'affaires qui gagne des milliards en passant seulement quelques coups de fil et en assistant à quelques réunions ! Son emploi du temps tourne autour d'Anastasia, Anastasia et encore Anastasia. Pas très réaliste tout cela !

Puis c'est un homme torturé et très sombre. La carapace qu'il s'est forgé depuis des années pour se protéger, tombe peu à peu grâce à Anastasia. On apprend qu'il a été traumatisé dans sa petite enfance, qu'il a été battu. Durant son adolescence il était très auto-destructeur mais il a pu surmonter son mal-être grâce à une Dominante qui lui a tout appris (cours de SM avec une femme mariée du double de son âge quand il avait 15 ans ... détournement de mineur !). Le SM lui permettait de ne pas s'auto-détruire en tombant dans la drogue par exemple. 

Le personnage de Christian me fait penser à Dexter (série télévisée mettant en scène un tueur en série). Christian a des tendances SM à cause de ce qu'il a vécu très jeune, il a besoin de tout contrôler. Son besoin de tout contrôler est une véritable addiction comme peut l'être la drogue ou l'alcool. C'est un maniaque du contrôle puissance 1000.  

Le personnage de Christian est plus développé que le personnage d'Anastasia mais pas suffisamment à mon goût. 
J'ai aimé le fait qu'il ne soit pas parfait. Certes il est parfait physiquement selon Anastasia qu'il le compare tout le temps à un dieu grec, il joue du piano divinement bien, il pilote un hélicoptère et un planeur. Cependant niveau caractère, il a tous les défauts du monde : autoritaire, insistant, possessif, jaloux, colérique, impatient, lunatique et angoissant.

Pour finir, ce que j'ai détesté le plus dans ce livre, c'est le nombre de clichés qu'il y a !

- L'image de la femme. Femme = soumise par nature !
- Le cliché de la vierge ! Elle est archi-pure jusqu'à sa rencontre avec Christian. 
- Anastasia a une amie qui est forcément plus belle, plus séduisante, mieux foutue qu'elle ! Qui connaît mieux la vie, qui est super riche et qui la domine un peu ! Soumise !
- Anastasia, la gentille vierge face au bad-boy Christian Grey au passé trouble ! Cela ne vous rappelle rien ... Dirty Dancing, Haley/Nathan dans Les Frères Scott, L'Amant de Marguerite Duras ... et j'en passe. 
Toujours ce cliché de la jeune femme en fleur qui change l'homme sombre et troublé par son passé traumatisant en un prince charmant, un preux chevalier absolument parfait qui comble ses désirs. 
- Le cliché de l'homme riche qui aime dépenser sans compter, adore faire des cadeaux ... Pretty Woman par excellence !
- Le cliché du SM qui se limite à 2-3 scènes érotiques avec des menottes, une cravache et un martinet. Il n'y a rien de choquant ! Comme il est dit dans la presse, c'est vraiment du "mommy porn" c'est à dire du porno pour mère de famille respectable. Les scènes érotiques narrent des relations sexuelles avec des positions dites "traditionnelles" ! Je ne comprends pas autant d'émoustillement face à ces scènes érotiques qui restent "normales" ! 
Ce n'est pas vulgaire c'est plutôt passionnel. C'est le début de la relation, l'histoire du roman se déroule sur 1 mois. Les premiers mois dans une relation c'est toujours ultra passionnel ! Donc les scènes n'ont rien d'extravagantes ! Je n'ai pas été choquée, peut-être que je regarde trop Game of Thrones donc je ne suis plus choquée de rien ... mais quand même !!!

Il n'y a rien de choquant, dans tout le livre il y a une vingtaine de scènes érotiques et seulement 2-3 mettant en scène des menottes, une cravache et un martinet pour donner des petites fessées. J'avoue la scène finale avec la ceinture n'était pas tendre ! Mais ce n'est pas une scène sexuelle !

Et l'énorme cliché, comme l'a souligné So Madeup dans les commentaires (que je vous invite à lire car très intéressants) : quand on est adepte du sado-masochisme c'est parce qu'on a été traumatisé enfant. En gros la communauté SM regroupe que des perturbés qui ont besoin du SM pour ne pas sombrer dans l'auto-destruction (c'est ce que sous-entend l'auteur dans le livre avec le personnage de Christian. Ce dernier a besoin du SM pour ne pas faire face à ses démons intérieurs).

Dans la littérature, les séries télévisées ou les films on justifie toujours le côté sombre d'un personnage à cause de ce qu'il a vécu dans son enfance (traumatisme important), pour le rendre moins antipathique. Le fait de véhiculer cela, n'aide pas les enfants - qui ont vécu un réel traumatisme - à s'épanouir. Ils doivent penser pour la plupart "Comme j'ai eu une enfance difficile, je vais mal finir !". 



Bref ...

Le livre est annoncé comme Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais
Le livre ne m'a pas marqué, il m'a bien fait rire tellement c'était invraisemblable. Je reste sur ma première impression que j'avais posté sur Twitter avant même d'avoir lu le livre : Histoire banale entre un riche et une vierge naïve avec une version très soft de SM pour faire fantasmer la puritaine de base !

Le seul passage du livre que j'ai adoré et qui a choqué pas mal de monde est la fameuse scène du tampon. Et oui Christian enlève le tampon d'Anastasia pour lui faire l'amour. J'ai trouvé cette scène très sensuelle, c'est la scène érotique la plus chaude du livre. En plus de son côté sulfureux, ce passage du livre permet de sortir d'un tabou ! Non faire l'amour à une femme quand elle a ses règles, ce n'est pas dégueulasse, c'est juste du sang !

J'ai entendu tout et n'importe quoi sur ce livre ... pervers narcissique, viol, violence conjugale, syndrome de Stockholm ! Il faut arrêter le délire ! Je trouve que ce genre de critique est vraiment très extrême. C'est vrai que le livre montre une relation assez dérangeante : Christian veut tout contrôler mais vraiment tout. Par exemple, Christian est obsédé par la nourriture et exige qu'Anastasia mange. Pour Christian, Anastasia est une possession, elle est à lui et à personne d'autre. 
Certains y voient une relation abusive. Ce n'est pas faux, la relation est abusive. Voici la définition du mot "abuser" : Qui est exagéré, qui dépasse une limite convenableSe dit de quelqu'un qui, abusant de liens affectifs, maintient une personne dans une grande dépendance. Christian entretient cette relation abusive avec Anastasia grâce au sexe. La jeune femme est complètement accro au sexe avec Christian, elle est dépendante. Elle a peur de perdre son amant donc elle fait beaucoup de concessions, mais à aucun moment cette dernière est forcée à faire ce qu'elle ne veut pas faire !

Le livre raconte une histoire d'amour entre deux personnes qui n'ont jamais été amoureux. C'est un sentiment nouveau pour tous les deux donc ils ne savent pas quoi faire.  
Christian n'arrête pas de dire qu'il ne fait pas l'amour mais il baise. Il ne fait que ça dans le livre faire l'amour à Mademoiselle Steele ... à part une fois dans le bateau lors du repas familial où il la baise vraiment ! (Scène qui m'a dérangé, pas choqué mais dérangé ... j'ai trouvé cela assez malsain). 
Faire l'amour à quelqu'un, c'est prendre en compte le désir de sa partenaire, c'est donner du plaisir, l'envie de donner un orgasme à sa partenaire ... ce qui fait tout au long du livre, il est obsédé par le fait de la faire jouir. Alors que baiser, c'est prendre en compte que son plaisir personnel et l'autre on s'en fout royalement !

Je comprends cet engouement autour du livre. Malgré les clichés - autour de l'homme riche qui n'est pas du tout radin et qui adore offrir des cadeaux, la jeune vierge qui veut sauver son homme de son traumatisme infantile - le livre narre une histoire d'amour entre deux âmes sœurs très fusionnelles. Ils sont aussi perturbés l'un que l'autre ! (Christian et ses démons | Anastasia et sa déesse intérieure qui n'a aucune classe !)

Anastasia et Christian n'étaient pas censés se rencontrer. Anastasia aurait vu Christian lors de la remise des diplômes car c'est un mécène de l'université où elle étudiait mais Christian ne l'aurait jamais remarqué ! Donc ils étaient prédestinés l'un à l'autre !
Ils sont très différents et pourtant ils ne peuvent être loin l'un de l'autre. Ce genre de relation fait fantasmer et rêver beaucoup de femmes. Le fantasme de l'homme qui vous désire ardemment, qui vous trouve tellement belle, qui ne peut être loin de vous, qui pense à vous tout le temps ... ça émoustille ! 
Nombre de femmes ont aussi le fantasme de l'homme dont toutes les copines seraient jalouses tellement il est beau, l'homme qui fait de l'effet à toute la gente féminine mais qui n'a d'yeux que pour son amoureuse. Anastasia est très jalouse dans le livre comme Christian et n'arrête pas de penser "Il est à moi ... il n'a jamais fait ça avec les autres, seulement avec moi ...".

E. L. James n'est pas idiote, elle a surfé sur le succès de Twilight pour en faire une version plus osée car c'est dans l'air du temps. Même si les livres érotiques existent depuis de nombreuses années ainsi que les séries parlant du SM comme Nip/Tuck (un peu choquant !) ou Sex and the city. Cinquante Nuances de Grey fait en sorte de ne pas choquer la puritaine de base et c'est pour cela que son livre et les suites ont fonctionné. Je pense qu'E.L. James n'a fait que retranscrire ces propres  fantasmes ! Des fantasmes auxquels se sont identifiés des millions de personnes

Dans les pays anglo-saxons ils sont très prudes. Et pourtant toutes les séries / films les plus sulfureux viennent de là-bas et je ne parle même pas de l'industrie du porno ! Vive l'hypocrisie puritaine anglo-saxonne ! 

La société a évolué et on voit de plus en plus d'émissions sur la sexualité des femmes ou encore des films pornos rien que pour les femmes où tout est romantique et passionnel.

Cinquante Nuances de Grey parle d'amour et de passion, avec un côté soft du SM comme obstacle à cette histoire d'amour ... pour Twilight l'obstacle était le vampirisme, dans Dirty Dancing et Pretty Woman c'était la situation financière ! Le SM est juste un obstacle pour que l'histoire d'amour passe pour une histoire d'amour épique (Veronica Mars, Logan et son amour épique) où rien n'est facile ! Une histoire d'amour sans obstacles, ça ne fait pas vendre !

Même si je comprends l'engouement du livre dans les pays anglo-saxons par contre en France je ne le comprends pas. Par exemple, le film est interdit aux moins de 17-18 ans aux States et au Royaume-Uni alors qu'en France, le film est interdit aux moins de 12 ans. Cela montre qu'en France on a moins cette morale puritaine et pourtant la trilogie s'est bien vendue. Excellent coup marketing tout simplement ! Le sexe fait vendre et fera toujours vendre.

Comme le souligne si bien E.L. James dans de nombreuses interviews, Cinquante Nuances de Grey est une histoire d'amour. L'histoire d'amour entre Steele et Grey n'a rien d'originale, elle est vieille comme le monde. Plus cucul la praline, tu meurs ! Et je suis sûre sans avoir lu les deux autres livres que l'histoire se termine par "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants".

Comme je n'ai pas aimé le livre, j'hésite à aller voir l'adaptation cinématographique. Par contre je suis sûre que je ne lirais pas les suites c'est à dire Cinquante Nuances plus sombres et Cinquante Nuances plus claires. Je ne suis pas sado-maso à ce point !


Mon article est très long ! J'ai essayé de contrôler mon langage car je sais que des moins de 18 ans me lisent et j'ai une responsabilité. 

Bises
Olivia

Les images ne m'appartiennent pas.

édit 22 février 2015 : Je suis allée voir le film au cinéma ! 

Idée de Maquillage pour la St-Valentin

10 février 2015

SuperStay Better Skin de Gemey Maybelline : top ou flop ?

9 février 2015


Nouveau fond de teint dans ma trousse beauté depuis que j'ai terminé mon chouchou, le fond de teint correcteur fluide d'Avène en teinte 05 Soleil dont je vous parlais ici.

Dés que j'ai vu la publicité du fond de teint SuperStay Better Skin de Gemey Maybelline, j'ai eu envie de l'acheter car j'ai une peau normale avec des imperfections et de l'acné. Je voulais donc un fond de teint couvrant et qui améliore la qualité de ma peau sans me donner de nouvelles imperfections !

  Ce qu'en dit la marque  

Le SuperStay Better Skin de Gemey Maybelline est le premier fond de teint soin de la marque. Immédiatement, il corrige et unifie le teint. Dès 3 semaines, il améliore la qualité de la peau.

Sa formule est enrichie en Pro-Vitamine B5, en oligo-éléments (Zinc, Cuivre) et en Actyl C qui permet de réduire les irrégularités, les rougeurs et le teint terne.
Le fond de teint possède un SPF20.
Il est non comédogène et non gras. Il a été testé anti-allergène et convient aux peaux sensibles.

Pour de meilleurs résultats :
Une pression du flacon pompe suffit pour maquiller tout le visage. Mettez le fond de teint sur le dos de votre main pour le réchauffer. Étirez ensuite du centre vers l'extérieur du visage comme une crème.


  Mon avis  

J'aime beaucoup la marque Gemey Maybelline que j'utilise depuis des années. Leur Dream Fresh BB crème est une tuerie et il y a plus de deux ans, la marque sortait la Dream Pure BB cream 8 en 1 anti-imperfections avec 2% d'acide salicylique pour un effet bonne mine instantané et une peau plus nette jour après jour. Je n'ai pas testé cette BB crème anti-imperfections car elle était déclinée seulement en 2 teintes : claire et bonne mine ... dommage pour les peaux foncées !

Avec le SuperStay Better Skin, Gemey Maybelline a sorti une nouvelle version de son fond de teint star le SuperStay 24h. Je le connais, je l'utilisais avant et je l'aime beaucoup.

Tout d'abord je vous donne mon avis sur le côté fond de teint puis le côté soin. Le SuperStay Better Skin est un bon fond de teint. Il convient parfaitement aux peaux mixtes à grasses. C'est un fond de teint non-gras et couvrant. Comme le dit la marque, une pression suffit pour maquiller l'ensemble du visage.
Une pression permet de camoufler les rougeurs, les petites cicatrices d'acné et les petites irrégularités de la peau. Si vous avez de grosses cicatrices d'acné ou imperfections, 1/2 pompe à 1 pompe en plus est nécessaire mais seulement sur les zones à camoufler.

Par contre il marque les grosses imperfections c'est à dire les boutons en surface. Si vous avez de l'acné inflammatoire, le fond de teint camoufle l'inflammation mais en surface vos boutons se verront plus !

Je déconseille ce fond de teint aux peaux sèches et aux peaux déshydratées car il marque les zones de sécheresse.
Pour les peaux normales, tout dépend de votre peau. Si vous avez une peau normale à tendance mixte, ce fond de teint n'est pas mal du tout car il matifie, il tient toute la journée, il n'est pas nécessaire de le poudrer. Si vous avez la peau mixte à grasse, je vous conseille de poudrer le fond de teint pour améliorer sa tenue.
Pour les peaux normales / déshydratées, je déconseille ce fond de teint.

Côté soin, la marque déclare qu'après 3 semaines d'utilisation, la qualité de la peau s'améliore. Je l'ai utilisé tout le mois de janvier, du lundi au dimanche et que dire ... je n'ai pas vu d'amélioration !
Par contre, il ne m'a donné aucun bouton. J'ai utilisé ce fond de teint 31 jours d'affilé - une première pour moi ! - et je n'ai eu aucune nouvelle imperfection : mes pores ne sont pas plus dilatés qu'avant, pas de nouveaux points noirs, ni de boutons. Ainsi à défaut d'améliorer la peau, le fond de teint SuperStay Better Skin ne l'abîme pas !
[Je tiens à préciser que j'ai une routine soin visage efficace, il est important de se démaquiller avant d'aller dormir, puis de nettoyer sa peau en profondeur et de l'hydrater matin et soir]

  Est-ce que je vais le racheter  

NON
Même si c'est un bon fond de teint que je recommande, la teinte ne me convient pas. Le fond de teint SuperStay Better Skin de Gemey Maybelline est décliné en 5 teintes, j'ai la plus foncée 048 Beige ensoleillé.
La teinte n'est pas assez doré pour ma peau.
Le Better Skin ne me convient pas car il possède un SPF20 contrairement au SuperStay 24h (la teinte Beige Ensoleillé me convenait parfaitement).
Comme je vous l'expliquais dans cet article, le SPF présent dans les fonds de teint fait le teint gris aux peaux foncées. Je suis obligée de réchauffer mon teint avec une poudre pour contrer l'effet gris du fond de teint Better Skin.

Je pense que je rachèterais le SuperStay 24h car il est non-comédogène et n'a pas de SPF donc pas de teint gris.

Dernièrement, j'ai acheté le nouveau fond de teint peau parfaite Zéro Défaut d'Yves Rocher en teinte 200 Doré. Niveau rendu sur la peau et couvrance, il ressemble beaucoup au Better Skin sans ces défauts c'est à dire un large choix de teintes du rosé au brun et il est sans SPF.

  TOP ou FLOP ?  

Ce n'est pas un FLOP mais ce n'est pas un TOP non plus. Pour moi le fond de teint serait parfait s'il y avait plus de teintes, des teintes prenant en compte les sous-tons de la peau : rosé, doré, beige, brun, olive.
Enlever le SPF du fond de teint, je sais que pour beaucoup c'est important mais un SPF contenu dans les fonds de teint en général ne protège la peau du soleil que pendant 2 heures et ne protège que des UVB et non des UVA.


Sur ma peau je porte juste le fond de teint SuperStay Better Skin, sans base et sans poudre + le blush Rose Ambré de Bourjois. Le maquillage porté sur la photo est expliqué dans cet article : Idée de maquillage pour la St-Valentin.


Et vous, avez-vous déjà testé ce fond de teint ?
Bises 
Olivia

À quel âge t’es-tu maquillée pour la 1ère fois ?

7 février 2015


  À quel âge t’es-tu maquillée pour la première fois ?    18 ans. Cette réponse choque beaucoup de personnes alors que moi elle ne me choque pas du tout, et je trouve cet âge tout à fait normal pour commencer à se maquiller

Quand j'étais au collège, je voyais beaucoup de filles avec du mascara et du crayon khôl, très peu avec du fond de teint et encore moins du blush. 
Arrivée au lycée, je faisais partie de la minorité : une des rares filles à n'avoir aucun maquillage sur le visage même pas du baume à lèvres teinté. 

De mes 9 ans à mes 16 ans, je faisais des galas de danse et je ne me maquillais jamais, je ne voulais pas. Je n'ai jamais compris pourquoi !? De toute façon j'étais toujours au fond dans les chorégraphies, donc pas besoin de se maquiller !

Ma mère m'a toujours interdit de me maquiller quand j'étais mineure mais en même temps je n'en avais pas envie. J'avais une belle peau sans imperfections donc pas besoin de fond de teint et côté maquillage des yeux, le crayon khôl n'était pas très glamour ... ça coulait en milieu de journée et les mascaras faisaient des paquets sur les cils des filles de mon entourage ! En gros le maquillage ne m'attirait pas du tout

Puis à 18 ans je suis rentrée à la fac, j'ai connu mes premières sorties en boîtes, dans les bars, les soirées étudiantes et j'ai donc décidé de m'intéresser un peu plus au maquillage. J'ai acheté un mascara noir, un crayon khôl, une mini-palette de fards à paupières (fards sombres : noir, gris foncé, marron foncé ...) et une poudre

Au quotidien pour aller à la fac, je ne mettais rien du tout mais en soirée je dégainais le mascara, le crayon khôl et la poudre. J'utilisais rarement les fards à paupières ! C'était trop pour moi, j'avais l'impression d'être maquillée comme une voiture volée quand j'en mettais !

J'ai vraiment commencé à mettre du fard à paupières à 21 ans. J'y suis allée progressivement dans le maquillage, étape par étape pour m'habituer !

Sur la photo de gauche, je ne porte que du mascara, un crayon khôl noir et un baume à lèvres teinté. Pour moi ça suffisait !
Puis finalement à 19 ans, j'ai commencé à porter du mascara au quotidien, puis à 20 ans du mascara + du crayon khôl mais pas noir, marron ... beaucoup plus doux. J'ai même acheté mon premier fond de teint, le fond de teint 10 heures de sommeil de Bourjois en teinte 77 que je portais tout le temps en soirée. La teinte correspondait à ma carnation, une couvrance très légère qui unifiait et apportait de l'éclat à mon visage
En Grandes Surfaces, c'était le seul qui me correspondait niveau teinte. 

Ensuite à 23 ans, j'ai découvert la boutique de cosmétiques M.A.C et quand j'ai vu le choix des teintes, ça m'a coupé le souffle. Je suis ressortie du magasin avec une base de teint, un fond de teint (Fond de teint Mineralize Moisture SPF15 en teinte NC42) et un rouge à lèvres nude (Pâtisserie). 

Peau Parfaite, je ne porte pas de fond de teint !
Je me maquillais tous les jours avec la base de teint (dont je vous parle ici) et le fond de teint, je n'avais que des compliments sur mon teint. 
Malheureusement au fil des mois j'ai remarqué que ma peau changeait énormément. Ma peau produisait du sébum en excès, j'avais plus de points noirs, mes pores commençaient à se dilater ... un an plus tard à 24 ans : acné adulte .... une acné inflammatoire modérée

Mon dermatologue m'a confié que beaucoup de ces patientes avaient eu des réactions à cause des fonds de teint M.A.C. Je suis dégoûtée de voir dans la blogosphère, beaucoup de filles portaient des produits de teint M.A.C sans avoir le moindre souci : excès de sébum, points noir ou boutons. Je sais que maintenant chez M.A.C je ne peux acheter que les produits pour les yeux et les lèvres, fini les produits pour le teint, ma peau n'aime pas

Quand mon acné a débuté à 24 ans, j'ai continué à me maquiller pour camoufler le désastre, je ne mettais que de la poudre pour assécher au maximum mes boutons. 

Quand mon acné inflammatoire est passé à une acné rétentionnelle, je me suis remise au fond de teint fluide avec le fond de teint correcteur fluide Couvrance d'Avène dont je vous parle ici. Un fond de teint très léger qui n'étouffe pas la peau et qui ne m'a donné aucun bouton

Sans maquillage

  En 2015, mon rapport au maquillage  
Je me maquillage 2-3 fois par semaine, pas plus ! Ma peau a besoin de respirer au moins 1 jour sur 2. J'utilise des fonds de teint fluides et pour l'instant tous ceux que j'utilise, ne m'ont donné aucuns boutons et pourtant certains ne sont pas "non-comédogènes". Depuis j'ai découvert la blogosphère, je prends plaisir à me maquiller avec des fards à paupières. Grâce à la blogosphère beauté, j'ai appris à me maquiller de façon "moi en mieux".
J'y suis allée progressivement dans le maquillage, étape par étape pour m'habituer !

Par contre sur cette photo, je porte du fond de teint.

Et j'ai agrandi ma collection de maquillage : j'ai 5 fonds de teint, une centaine de fards à paupières, une trentaine de rouges à lèvres, des crayons yeux, lèvres à gogo, des poudres de toutes sortes : transparentes, bronzantes ... les mascaras n'en parlons pas ! Mon rapport au maquillage a énormément évolué depuis 2012

  Pourquoi le maquillage ne m'a jamais intéressé avant mes 18 ans ?  
J'ai trouvé la réponse à cette question assez tardivement

Premièrement, ma mère se maquillait très peu. Elle ne mettait jamais de fond de teint, ni du mascara. Elle mettait seulement du rouge à lèvres et un peu de poudre. Puis elle dessinait ces sourcils et basta ! Son maquillage restait très naturel. Pour le maquillage, c'était pour les femmes et non les adolescentes !

Deuxièmement, dans mon entourage une de mes anciennes amies se maquillait vraiment très mal. Elle ressemblait à un pot de peinture, à une voiture volée ! Même un jour sa mère a acheté un cours de maquillage dans un institut et l'esthéticienne a déclaré "C'est pour votre fille" d'un air compatissant ... ça veut tout dire !
Pour moi le maquillage enlaidissait les femmes, car en plus de mon ancienne amie, je voyais énormément de femmes dans la rue avec le teint orange. 

Finalement j'ai appris à me maquiller et maintenant je prends plaisir à me maquiller. Cependant, je ressens aussi le besoin de ne pas me maquiller, de laisser ma peau au naturel même quand je sors

Quand je vais au sport je ne me maquille pas, ni pour aller faire des courses ou acheter du pain ! 

  Mon avis sur les filles qui se maquillent avant 18 ans  
Je suis dans le monde de l'enseignement. Je prépare le CAPES pour être professeur d'histoire-géographie et j'ai effectué trois stages de plusieurs mois dans des collèges. J'ai été choquée par ce que j'ai vu. Des gamines de 6ème (11 ans) qui avaient du fond de teint, du blush, du mascara, du rouge à lèvres rouge !!!!! Et certaines sont des vraies pro du contouring !
Une camarade de cours m'a dit qu'elle avait commencé à se mettre du fond de teint à 11 ans ! Personnellement je ne vois pas l'intérêt
Au lycée, ça ne me dérange pas de voir des jeunes filles se maquillaient mais au collège, je trouve que ça fait beaucoup trop tôt surtout pour des mini-adolescentes de 11-12 ans.


Et vous, quel est votre avis sur la question ?
Bises 
Olivia

@gameofbeauty

© Game of Beauty . Design by FCD.