Cinquante Nuances plus sombres ou la descente aux enfers !

6


Descente aux enfers pour les deux protagonistes !
Descente aux enfers pour le style de l'auteur tout aussi pourri !
Descente aux enfers pour les nouveaux clichés du roman !

  Synopsis  

Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d'éditrice. Mais Grey occupe toujours toutes ses pensées et, lorsqu'il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister. Peu à peu, elle découvre le douloureux passé de son sulfureux M. Cinquante Nuances. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieur, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie ...

MON AVIS


Je n'ai pas aimé le précédent livre et je vous expliquais pourquoi dans cet article. J'ai détesté le deuxième tome qui est pire que le premier et encore je me pèse mes mots. L'histoire est encore plus niaise et enchaîne les incohérences.


  TOP 5 des raisons de détester Cinquante Nuances plus sombres  


1 - Les personnages principaux vides

Aucune évolution ! 
Anastasia Steele décide de retourner avec Christian après 5 jours de rupture, paye ta volonté ! Cette jeune femme a aucune force de caractère et cela se confirme au fur et à mesure qu'on tourne les pages.

Concernant le personnage de Christian, je suis déçue de son évolution. On comprend pourquoi le jeune homme ne veut pas être touché car il a été battu, torturé et brûlé avec des mégots de cigarette quand il avait 4 ans par l'amant de sa mère biologique. C'est sûr que c'est traumatisant. De plus il a manqué d'amour les quatre premières années de sa vie.
Son adolescence au sein de sa famille adoptive est très difficile et donc par miracle il tombe sur Elena, la cougar qui va lui apprendre à surmonter sa plus grande angoisse grâce au SM. La scène de leur rencontre est tellement cliché, c'est un copié-collé de Desperate Housewives : Christian qui jardine et Elena qui l'observe car tellement ennuyée de sa vie d'épouse au foyer !

Ensuite tout au long du livre, Christian n'arrête pas de se flageller et se mettre en position de victime "Je ne mérite pas d'être aimé" "Je suis une mauvaise personne". On a l'impression à l'entendre que c'est le mal incarné. Ensuite l'auteur essaye de se justifier face à la polémique du SM c'est à dire "les gens pratiquant le SM = des pervers perturbés". Bon son livre n'a rien de SM, mais dans le premier tome l'auteur faisait passer les adeptes du SM pour de gros pervers et cela n'a pas plu. Donc dans le livre, le psychiatre de Christian déclare que "Sadique n'est plus un terme reconnu par la psychiatrie. Le sadisme sexuel existe mais ce n'est pas une maladie ; c'est un choix de style de vie. Et si celui-ci est pratiqué dans le cadre d'une relation raisonnable et sans danger, entre deux adultes consentants, alors ce n'est pas un problème. Selon moi, Christian a mené toutes ses relations sado-maso de cette manière." Ainsi en fait c'est Christian qui se considère comme un pervers car il se dévalorise et qu'il trouve l'excuse du SM pour que les femmes ne tombent pas amoureuses de lui car il ne mérite pas d'être aimé. C'est tout simplement pathétique !
Christian ne tient plus à avoir une relation sado-maso avec Anastasia mais une relation amoureuse qui correspond aux idéaux de l'ex-vierge. Mais non Anastasia qui vit dans l'angoisse de ne pas satisfaire les besoins de son séduisant sadique, fait tout pour retourner dans la Chambre Rouge alors qu'à la fin du tome 1 elle part en courant quand Monsieur lui a donné des coups de ceinture. Des bipolaires je vous dis, des bipolaires !!!!!

Christian devient un homme parfait alors que dans le tome 1 il avait de nombreux défauts. Il est trop parfait, l'homme idéal : fougueux, passionné, intelligent, beau, qui s'entretient (corps / ongles manucurés) ... très sensible, empathique (surtout la scène où il donne un bain à Leila et la confie au Dr Flynn ... très noble de sa part, il se sent coupable et essaye de l'aider même si en réalité il gère la situation pour ne pas que la police s'en mêle pour découvrir son côté sombre). 


2 - Les personnages secondaires inexistants et mal exploités

C'est bien dommage car dans le livre il y a pleins de moments où les personnages secondaires auraient pu être développés et devenir intéressant notamment Elena, Leila et Kate.
Dans le cas d'Elena c'est le stéréotype de la blonde, cougar, super riche qui s'ennuie de sa vie et qui cherche de la consolation chez le petit jeune dépressif.

Leila est le personnage le plus intéressant du tome 2 et le plus mal exploité : une jeune femme talentueuse qui décide d'être une soumise et qui tombe amoureuse de Christian mais celui-ci ne veut pas de ça donc elle décide de le quitter. Elle se trouve un mari puis un amant qui meurt dans un accident de voiture. Elle tombe en dépression et devient obséder par Christian. Pourquoi une telle obsession pour Christian alors qu'elle était mariée mais qu'elle avait un amant donc elle était amoureuse et qui meurt tragiquement ! On ne connaîtra jamais la réponse dans le livre.

L'auteur a voulu faire une sorte de thriller mais c'est tout simplement raté ! Leila qui est obsédée par Christian et Ana. Elle les suit partout mais personne n'arrive à lui mettre la main dessus. Elle pénètre très facilement dans l'appartement ultra-sécurisé de Christian et pourtant il a un service de sécurité digne de la CIA. Elle observe Ana en train de dormir, j'ai de suite pensé au film d'horreur The Grudge.
Bref le personnage de Leila est mal exploité et c'est bien dommage !

Le meilleur pour la fin, Kate, la meilleure amie invisible. Quand Kate découvre l'email d'Ana à Christian où elle détaille les clauses du contrat Dominant-Soumise qu'elle ne veut pas respecter et les clauses qu'elle veut négocier, j'étais toute excitée car j'attendais la confrontation Kate VS Christian. Paye ta confrontation, Kate est furieuse pendant une seconde puis intimidée par le regard furieux de Christian. J'aurais aimé des étincelles et voir Anastasia entre les deux qui ne sait plus où se mettre. Rien !


3 - Les bonnes idées mal-exploitées

Leila, Kate, Elena, Jack Hyde ... la liste est longue. Je crois que la pire idée mal-exploitée c'est celle où Christian est porté disparu car son hélicoptère s'est écrasé. Enfin du suspens ! Ben non, deux pages plus tard Christian réapparait sain et sauf, il a réussi à faire atterrir son hélicoptère in-extrémis comme dans les films d'action. Il sait tout faire Christian.


4 - L'omniprésence de l'argent 

On connait le prix de chaque vêtement que porte Anastasia. Elle porte des strings à 540 dollars, des chaussures à 1000 dollars ...
Ce qui m'a le plus choquée c'est le moment où Anastasia cherche un cadeau d'anniversaire à Christian. Elle se prend la tête car comment offrir un beau cadeau à un homme milliardaire qui peut s'offrir tout ce qu'il veut. Anastasia a trouvé la solution "Je vais lui offrir mon trou de balle ! Il adore la sodomie, moi pas mais c'est pas grave car je l'aime". Mais quel exemple !


5 - L'éternel cliché de la gueuse et l'homme-riche

Christian ne sait pas cuisiner et déclare mot pour mot "Allez la gueuse fais moi à manger". Christian ne sait pas couper des poivrons ! 
De plus on apprend que Christian donnait énormément d'argent à ces soumises. Il a payé les frais de scolarité d'une ex-soumise qui voulait être médecin et une autre qui fait de la peinture. J'appelle ça de la prostitution tout simplement. Je te donne accès à tous mes trous et tu finances mon présent et mon avenir car je suis pauvre et toi tu es un riche chevalier servant qui prendra soin de moi.


Je vais lire le tome 3 dans plusieurs mois car j'ai décidé de relire les cinq premiers tomes de la saga Le Trône de fer (enfin de la vraie littérature !). Et vous qu'avez-vous pensé du tome 2 Cinquante Nuances plus sombres ?

6 commentaires

  1. Hello! Je n'ai jamais lu ces livres, et quand je lis ton avis bien détaillé, j'ai l'impression de ne pas louper grand chose... Bon courage pour le tome 3 en tout cas, lol.
    A bientôt, des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire.
      Tu ne perds rien en ne lisant pas les livres.
      Je vais lire le tome 3 car j'ai envie de bien comprendre le phénomène débile autour de cette histoire d'amour. 125 millions d'exemplaires vendus pour ce navet, c'est hallucinant !

      Supprimer
  2. J'ai adoré lire ton article ! J'ai lu le tome un que je n'ai pas beaucoup aimé, j'ai lu que je voulais faire mon mouton mais c'était tellement mal écrit et cliché ...
    J'ai commencé le tome 2 et ai arrêté à la 22e page. Je crois que j'ai bien fais quand je lis ton article ! Merci pour tout ça, je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à le penser ;)

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, c'est très pénible à lire.
      Je te rassure tu n'es pas la seule à trouver hallucinant ce succès ! Je pense que d'ici quelques années des sociologues publieront des livres sur le syndrome Anastasia Steele ou Christian Grey pour expliquer cette connerie !
      xoxoxo

      Supprimer
  3. Ah, enfin un avis honnête sur cette saga!
    Je t'avoue que j'ai eu du mal avec le tome 1, et ça ne s'est pas arrangé par la suite. J'ai commencé deux fois le tome 2... Mais je ne peux vraiment pas m'attarder sur ce genre de livres!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire.
      J'hésite à commencer le tome 3 ! De plus j'ai appris que l'auteur allait sortir un tome 4, c'est à dire le tome 1 mais du point de vue de Christian Grey (POMPE à fric cet auteur !!!!).
      Non mais c'est une histoire très banale et mal racontée, il n'y a aucune logique. Il y a de bons éléments mais très mal exploités, c'est assez brouillon. Bref même un livre de la collection Harlequin est mieux écrit et plus passionnant !

      Supprimer

INSTAGRAM

© Game of Beauty | Design par MangoBlogs | Mentions Légales